Quel est votre niveau de conscience ?

Publié le par Hervé Filloux

Rassurez-vous ! Nous ne partons pas planer ensemble dans des mondes d’état modifié de conscience… Très concrètement, il s'agit de comprendre l’humanité actuelle à travers la description de 4 niveaux de conscience que l'on peut y observer.
Chacun peut ensuite se positionner ou évoluer dans sa vie, personnelle, professionnelle ou sociale... avec l’aide ou non d’un coach.

Il existe un parallèle total entre l'évolution générale de l'humanité et celle de tout être humain...

Le 1erniveau : la fusion

C'est celui de l'humanité primitive que l'on trouve encore - sans doute plus pour longtemps - dans certaines régions du monde. L'homme est en fusion avec son environnement et la nature et ne s'en sent pas forcément dissocié. Ce niveau se situe au plan matériel : la survie matérielle est le plus important. C'est l'état du petit enfant totalement dépendant de sa mère : Moi et le monde ou les autres ne sommes qu’un !

Le 2èmeniveau : la fraternité avant tout

C'est celui de l'humanité organisée en clans, tribus, nations, pays, religions…L'individu existe en tant que tel mais le plus important est sa relation à son clan d'appartenance. Les règles du clan s'imposent à l'individu et en sont les conditions pour appartenir à ce clan (ce sont les principes d'équilibre systémiques : priorité, appartenance, ancienneté et rang, équilibre entre donner et recevoir). Le non-respect de ces règles conduit à l'exclusion et, parfois, à la mort. Le lien entre l'individu et le clan est imposé et l'individu n'est pas libre. Ce niveau est conflictuel car un clan ne se définit que par opposition aux autres. Les régions du monde actuellement en conflit, souvent sous l’influence de religions, font partie de ce niveau de conscience. Ce niveau se situe au plan relationnel/émotionnel car les émotions rassemblent : les membres du clan sont des "frères" et on parle de " fraternité" même si les autres sont les ennemis.

C'est l'état de l'enfant au sein de sa famille : Ma famille a autant d'importance que moi. Ma famille est plus importante que les autres familles !

Le 3èmeniveau : la liberté individuelle avant tout

L'humanité est entrée dans ce 3ème niveau de conscience qui s'impose actuellement comme une force inconsciente et généralisée. L'individu commence à rejeter les règles qui lui sont imposées et aspire à sa réalisation individuelle et à la liberté. Cela se traduit par le développement de l'individualisme et d'un égocentrisme toujours plus grand, le rejet des règles et le désir de penser par soi-même. Aux conflits entre clans, s'ajoutent les conflits entre les individus eux-mêmes au sein d’un même clan et les conflits entre les individus et leurs propres clans d’appartenance. Ce niveau se situe au plan intellectuel : chacun veut imposer ses idées, ses théories et sa pensée aux autres. La pensée cartésienne commence à dominer avec ses contradictions, sa capacité à démontrer tout et son contraire et à multiplier les théories qui ne font que s'opposer les unes aux autres. Toutes les catastrophes actuelles ne sont que les conséquences de ce mode de pensée dont on ne perçoit même plus les paradoxes et les absurdités : On fait la guerre pour imposer la paixOn tue au nom de Dieu… Le " progrès scientifique " est accompagné de son lot de catastrophes, écologiques, la plupart du temps.

C'est l'état de l'adolescent en conflit avec sa famille : Je suis plus important que les autres !

Le passage par ce niveau est cependant indispensable pour acquérir la véritable liberté, même si au départ, on ne se rend pas compte que se sentir libre car on ne fait que ce que l'on veut n'est qu'une illusion.

A noter que l'on observe bien actuellement cette tension entre les 2ème et 3ème niveaux de conscience. Cela a commencé en mai 68 et se poursuit avec les révolutions récentes au Maghreb : l'adolescent entre en révolte vis-à-vis de sa famille.
Egalement, par
rejet des excès des 2ème et 3ème niveaux, certains mouvements (écologie, new age…) rêvent d’un retour au 1er niveau, mais c'est parce qu'ils n'ont pas envisagé sérieusement le 4ème

Le 4èmeniveau : concilier liberté et appartenance grâce à l’équilibre donner/recevoir

 Peu d'individus sont à ce niveau et, même, aspirent à l'être. La très belle aspiration « Liberté - Egalité – Fraternité » ne reste encore aujourd’hui qu'un beau slogan des frontons de nos mairies. Ce niveau de conscience est l'état de l'individu pacifié avec lui-même et les autres et vivant en relation harmonieuse avec ces derniers. A ce niveau, existe une véritable compréhension des notions d’interrelation ou d’interdépendance : la liberté individuelle devient possible au milieu des groupes d’appartenance grâce à la reconnaissance et l’acceptation de l’interrelation inévitable entre tout ce qui existe. L’équilibre entre donner et recevoir est recherché et satisfait. Un travail sur lui a permis à chaque individu de dépasser les contradictions des 3 précédents niveaux qu'il n'exclut pas mais au sein desquels il a trouvé sa juste place. Il ne vit que des relations décidées ou assumées avec les autres. Il choisit librement les personnes ou les groupes avec lesquels il souhaite agir. S'il subit des pressions extérieures non désirées, il choisit de les assumer pleinement ou bien, il s'éloigne. La pensée et l'émotionnel sont toujours combinés harmonieusement afin d'aboutir à une action juste. Son état est caractérisé par la sérénité et la joie, la bienveillance et le désir d'aider les autres et son esprit est clair. Ce niveau se situe sur un plan que l’on pourrait qualifier de « spirituel ».

C'est l'état de l'homme adulte véritablement mature : L’autre est aussi important que moi ! Et, encore mieux : L’autre, c’est moi !

Un 5èmeniveau ?

Je ne reparlerai de ce 5èmeniveau que dans quelques millénaires... A ce niveau : L'autre est plus important que moi ! Certains s’y sont déjà hissés, mais on les a souvent retrouvés sur des bûchers ou sur des croix...

Et dans l’entreprise ?

Et vous ? A quel niveau aspirez-vous ? Dans votre vie personnelle, sociale, ou dans le monde de l’entreprise, comment voulez-vous vous situer ?

Actuellement, parler d’entreprise libérée est à la mode et il est intéressant de revisiter ce concept au travers du modèle que je viens de décrire.

Au 2ème niveau, l’entreprise fonctionne parfaitement tant qu’elle impose ses procédures et ses règlements à des individus de tous niveaux qui n’ont pas d’autre choix que de s’y soumettre ou qui n’imagine même pas qu’il pourrait en être autrement.

Il est caractéristique que l’on se mette à parler maintenant de l’entreprise libérée alors qu’on est en train de monter en puissance dans le 3ème niveau. C’est normal : chacun veut être libre ! L’entreprise libérée est une idée du 3ème niveau de conscience découlant directement des derniers excès du 2ème niveau : la difficulté à simplifier les procédures et les contrôles à laquelle on assiste encore n'est qu'un soubresaut désespéré d’un 2ème niveau qui ne veut pas mourir si facilement !

La véritable entreprise libérée n'existe qu'au 4ème niveau de conscience et ne peut être mise en place que par des groupes d’individus ayant atteint un grand niveau de maturité et engagés dans un minimum de travail sur soi.
Or, l’humanité vient seulement d’entrer dans le 3ème niveau, habité par les démons individualistes, et dans lequel je crains que l’on reste englué pendant la (longue) durée qui sera nécessaire pour en digérer les leçons. D’ailleurs, après une période teintée d’une certaine fraîcheur et euphorie - toujours nécessaire de vivre un temps car le rêve permet à l’homme de grandir - j’observe qu'ont commencé à apparaître sur Internet des articles plus critiques sur l’entreprise libérée et visant à faire un peu reposer les pieds sur terre.

La boîte de Pandore est cependant maintenant ouverte, mais, normalement, on devrait se rendre compte assez rapidement que la grande et belle aspiration qu’est l’entreprise libérée ne peut fonctionner qu’avec des gens relativement ouverts, évolués, intelligents. C’est un système de haut niveau et une expérience intéressante qui peut marcher localement, sur une durée déterminée et avec des personnes choisies. Au-delà, tant que nous resterons globalement au 3ème niveau de conscience, cette approche est condamnée à mourir à plus ou moins long terme.

Un autre aspect... Une idée véhiculée par certains modèles de l’entreprise libérée est que nous pourrions nous passer de hiérarchie. Or cette idée viole le principe universel d’équilibre systémique du rang et de l’ordre. On ne pourra pas, sans souffrance, se passer d’une forme de hiérarchie de niveaux basés sur la compétence, l’ancienneté, sur la prise de responsabilité, sur le travail effectué par chacun

L’entreprise dite libérée pourra être véritablement envisagée quand sera abordée la vraie question : comment dépasser l’individualisme du 3ème niveau et permettre le travail d’équipe véritable du 4ème niveau ? C’est mon grand rêve personnel de coach de pouvoir accompagner les individus et les groupes, à accéder à ce niveau !

Un petit résumé...

Niveaux de
conscience
Etats de
l’homme
Sens du niveau
      Plan      
Relation aux autres 

Humanité
primitive

Petit
enfant

Etat fusionnel où on ne se sent pas dissocié de la nature. La survie matérielle est l’élément le plus important.

Physique

La fusion : Moi et le monde ou les autres ne sommes qu’un !

Clans

Enfant

Niveau de l’appartenance  à un système. L’important n’est pas l’individu mais sa relation au clan. Les règles s’imposent et sont les conditions pour appartenir au clan.

Emotionnel
Relationnel

La fraternité avant tout : Le clan est plus important que moi !

Individualisme

Adolescent

Rejet des règles qui s’imposent à lui. Veut penser par lui-même. Conflit entre les individus dans le clan lui-même.

Intellectuel

La liberté individuelle avant tout : Je suis plus important que les autres !

Humanité
en devenir

Adulte
mature

On n’exclut  pas les autres niveaux car on sait mettre les choses à leur juste place. Il n’existe que des relations décidées et assumées sans aucune contrainte extérieure.

Spirituel

La liberté et l’appartenance sont conciliées grâce à l’équilibre entre donner et recevoir : L’autre est aussi important que moi ! L’autre, c’est moi !

Publié dans Coaching essentiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article