Méditer en entreprise

Publié le par Hervé Filloux

Pourquoi méditer aujourd’hui ?

Prises dans le rythme intense de notre monde, de plus en plus de personnes se rendent compte qu’elles n’ont plus de temps pour elles, qu’elles ont de plus en plus de difficultés à se poser en elles-mêmes, et que notre société ne répond pas à leur besoin de calme, de paix. Le refuge dans un repos illusoire devant son poste de télévision n’est pas un moyen de se ressourcer ni de faire preuve de créativité, mais mène à l’apathie et aux maladies dégénératives telle la maladie d’Alzheimer. Cette agitation extérieure qui se retrouve jusque dans notre mode alimentaire, a d’autres conséquences sur la santé, notamment le stress et ses effets directs : maladies cardio-vasculaires, fatigue nerveuse, sommeil agité, dépression. La France a longtemps été en première position dans le monde pour l’usage de tranquillisants, somnifères et antidépresseurs. Selon le baromètre 2013 de l’OMS, elle est maintenant en 15ème position… mais la consommation n’a pas baissé : les autres nous ont malheureusement simplement rattrapés ! Si la méditation a de plus en plus de succès et qu’elle est conseillée par le corps médical, c’est qu’elle répond à un besoin de retour à un espace de paix intérieure face à cette agitation extérieure.

Les effets de la méditation

Au niveau physique : La méditation permet de retrouver le contact avec sa propre respiration, avec pour effet de la rendre plus profonde et comme effet secondaire un rythme cardiaque plus lent et une meilleure oxygénation cellulaire. La méditation permet de reprendre contact avec les sensations de son corps et de le détendre.

Au niveau émotionnel : Un recul devient possible face aux évènements extérieurs, permettant ainsi de les aborder avec plus de sérénité et de clarté.

Au niveau intellectuel : La méditation améliore la concentration, la mémoire et elle permet d’avoir des idées claires.

Enfin, pour ceux qui se sentent concernés, de tout temps, la méditation a fait partie des pratiques spirituelles puisqu’elle permet, dans ce calme intérieur et cette clarté, d’affiner des perceptions plus subtiles – certains peuvent appeler cela, l’intuition - permettant de retrouver un lien juste avec la nature profonde de chacun.

Comment méditer ?

Il existe de nombreuses méthodes de méditation. La plus simple (mais pas forcément la plus facile…) est la méditation de type Zazen. Elle consiste à s’asseoir dans l’immobilité et à porter son attention sur sa posture spécifique et sur sa respiration abdominale tout en essayant de ne pas se laisser reprendre par ses pensées. Cela dure de 20 à 30 mn et les convaincus la pratiquent plusieurs fois par jour. Au début, l’apprenti s’entrainera sur des périodes très courtes de 3 à 10 mn (quiconque a essayé de laisser passer ses pensées en étant simplement conscient de sa respiration, pendant plus de 30 secondes et sans entrainement, comprendra pourquoi…). A ma connaissance, je n’ai jamais encore entendu parler d’un moindre danger dans cette pratique si élémentaire. Le plus grand risque est simplement de s’endormir !

Et dans le monde du travail ?

Depuis quelques temps, la pratique se développe directement en entreprise comme l’indiquent les très nombreux articles que l’on trouve sur Internet : taper "méditation en entreprise" dans Google fait ressortir plus de 10.000 réponses. Au travail, on peut donc méditer seul ou au sein de petits groupes pour se soutenir mutuellement et se donner de la force. Je connais personnellement 2 personnes qui ont déjà mis en place des ateliers au sein de leur entreprise, en France.

Dans un article sur la force mentale (Source : WEKA Business Media SA), on peut lire : « La force mentale est la capacité à : 1) évoluer dans un état optimal de performance indépendamment des contraintes externes. Les erreurs, les déceptions, les obstacles et les blocages ne déstabilisent pas les personnes au mental fort. 2) maîtriser sereinement les situations difficiles. Les personnes au mental fort sont émotionnellement fortes et stables, flexibles et engagées. Elles sont très résistantes au stress et adaptées aux normes élevées imposées par notre société. »

La simple pratique régulière de la méditation conduit à tous ces résultats… L’industrie pharmaceutique n’a (heureusement ?) toujours pas encore inventé la pilule magique qui le permettrait !

A l’issue de cet article, je pose donc la question :

Imagineriez-vous une expérimentation au sein de votre entreprise,
sous
la conduite de pratiquants expérimentés ?

Pour ce qui me concerne, 17 ans d’expérience personnelle de diverses pratiques méditatives m’ont convaincu des bienfaits de ces approches pour l’équilibre mental, émotionnel et physique de chacun. Ces pratiques sont déjà introduites dans certains modules de formation que j’anime.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article